les livres

115 mensajes, 4 páginas: 1 23  4 ↖ Volver a la lista de temas

61. Youyou.90,

Salut ! Je suis toujours sur le seigneurs des anneaux, je viens de finir le tom 2 ! Toujours aussi bien ! Les 4 premier livre je les adores ! Hate de continuer.

62. Anneau-de-Saturne,

Salut,
@bonhomme
alert spoil
le livre que tu apelles hunger 4 est plus précisément hunger games 0. ce qui fais que dans la chronologie il se passe avant le 1 2 et 3. Il est donc logique que des éléments du 0 soient repris dans le 1 2 etc. L'idée étant d'apporter des détails aux lecteurs qui auraient aimés la trilogie via un livre précédant cette dite trilogie pour la compléter.

D'ailleurs à ce propos, je voulais remercier les gens qui ont parlés de ce livre ici. Ne suivant jamais les nouvelles parutions je n'avais pas connaissance de la sortie du tom0. Je me suis donc jeté dessus ayant bien aimé les 1 2 et 3. Pour moi le 0 est un très bon point de chutte, il présente les origines d'un personnage important dans la trilogie. Je me demande d'ailleurs flanelle ce qui a pu tant te déplaire. J'ai trouvé le personage principal plutôt complexe et complet et j'ai vraiment pris plaisir à trouver des réponses.

Et pour finir, un grand merci à radji pour son conseil du livre de l'ancien. J'ai dévorré les trois toms et j'ai juste adoré !

63. flanelle,

Salut,
Tu sais j'ai raté le coche, car moi j'ai lu le livre en pensant que j'étais genre 25 ans après les derniers hunger games.

Je n'ai jamais compris qu'en fait j'étais au début.

Je crois que je vais le relire car ça ne sera plus le même livre avec cette nouvelle vision.

Sur une autre lecture, le dernier Bernard Minier, la vallée mettant en vedette Martin Serva, est digne de mention pour ceux qui aime le genre policier.

On ne s'attends pas à cette chute.

Je vous le recommande
Flanelle

64. bonhomme,

Lol je savais déjà que c'était avant.

Un livre que j'ai pas aimer et que j'ai pas terminer, harry potter et l'enfant maudit.

Et j'y pense, graal de Christian De Montella.
Le premier j'ai adorer, le 2e j'ai détester, le 3e j'ai bofbof et le 4e j'ai décrocher au 2e chapitre.

65. flanelle,

Salut Bonhomme,
tu as réussi à le lire le tome 4 car tu nous disais un peu plus haut que tu ne l'avais pas fini?

66. bonhomme,

Pas encore fini en vrai, je fais d'autre truc que lire actuellement, par contre on va bientôt si remettre ma mère et moi...

67. Aminiel,

Je viens de terminer les 4 Hunger Games à la suite, et je n'ai pas été déçu dans l'ensemble.

J'ai adoré la trilogie, mais par contre je n'ai pas eu le même plaisir avec le quatrième. Je l'ai trouvé beaucoup trop prévisible, il n'y a pas assez de retournements inattendus. JE suis resté sur ma fin.

NE lisez pas les lignes suivantes si vous voulez éviter tout spoil
.
.
.
En plus d'une histoire globalement trop téléphonée, je trouve qu'on a fait disparaître un peu trop facilement un personnage parce qu'on ne savait visiblement plus vraiment quoi faire de lui. C'est dommage.

68. flanelle,

Salut,
Je viens de terminer le dernier Franck Thilliez, il était deux fois. Encore une fois il a réussi à me surprendre.
Il est passé maître à nous faire connaître des issues pas souvent emprunté. Je lis beaucoup de policiers, de thrillers est c'est rare que je sois ébranlé, mais Thilliez à cette facilité avec moi.

J'ose espérer que ce n'est jamais arrivé, mais dans le monde complètement fou ou nous vivons je n’en suis pas si sûr!

Voici la quatrième de couverture:
Résumé.
En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au creux des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu'effrénée. Jusqu'à ce jour où ses pas le mènent à l'hôtel de la Falaise... Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s'endormir avant d'être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre...
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d'autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu'on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Pour ceux qui aime le genre thriller policier, je vous le recommande fortement, une note? 8.8 sur 10

Je dois vous avouez, je suis une fan de Franck Thilliez.
Amicalement
Flanelle

69. fleur-de-lys,

Bonjour. Très jolie la poésie. Je suis une lectrice. Je lies en audio. Bravo.

70. Guitare,

Bonjour à tous,

J’ai reçu une très gentille invitation à venir parler un peu de mes lectures et j’ai accepté. Toutefois, ce n’est pas facile de choisir de quel livre on va discuter, quand on est folle dingue de littérature comme je le suis. Je lis de tout, mais de tout. Je lis en audio lorsque je fais du repassage, je lis sur mon IPhone lorsque je me retrouve dans une salle d’attente quelque part, je lis en braille sur mon Apex, je lis en braille des livres papier. J’ai toujours plusieurs livres sur le feu, et cela ne me dérange pas du tout de sauter d’un à l’autre.

Pour les policiers, j’ai lu du Déon Meyer, du Michael Connelly, du Jussi Adler-Olsen, du Danielle Thiery, du Bilal Parker, du CAMILLA LÄCKBER, du Philippe kerr ou encore du Volker Kutcher. D’ailleurs, pour ce dernier, j’ai un énorme coup de cœur.

Bon, j’ai choisi un ouvrage grand public aujourd’hui.

Je vous colle donc un de mes anciens commentaires, déjà paru ailleurs.

Il s’agit de l’auteure Margaret Mizushima. Le titre du livre est : « Les sentiers de l’oubli ».

Celui-là, je l’ai choisi sans hésiter, juste à cause de Robo, le chien policier. Je n’y peux rien. J’adore les animaux et bien souvent, je préfère leur fréquentation à celle des humains. D’ailleurs, l’amour des uns n’empêche nullement l’amour des autres.

En ouvrant « Les sentiers de l’oubli », je n’ai pas été déçue. Ce petit roman sans prétention s’adresse à tous ceux qui tombent en pamoison devant un toutou qui se gratte, qui remue la queue, qui dresse les oreilles, qui montre les dents et encore mieux, qui plantent ses crocs acérés dans le bras des individus dangereux.

Ce roman policier n’est pas parmi le meilleur du genre, mais on en apprend beaucoup sur la relation maître/chien dans le travail sur le terrain. C’est d’ailleurs l’essentiel du propos. L’intrigue est simple, le déroulement est assez tranquille, l’écriture est assez ordinaire, mais le tout est pas mal sympathique. En fait, je pense que cela peut correspondre un peu plus à ce que doit ressembler le travail des policiers dans cet environnement. Il me semble que ce n’est pas toujours nécessaire de se retrouver dans des intrigues complexes, avec des rebondissements à ne plus finir et une multitude de personnages que vous avez du mal à replacer. Rien de tel dans ce livre. On comprend l’histoire et on sait qui est qui.

Concernant le roman, la lieutenant Mattie Cobb adore son chien et redoute en général la compagnie des êtres humains. En effet, ayant été abandonnée durant sa prime enfance, elle a vécu dans des foyers d’accueil et éprouve des difficultés à entrer dans des relations plus intimes avec les autres. Cela ne l’empêche nullement d’éprouver de l’empathie et de se dévouer pour sa tâche. De plus, elle éprouve une attirance secrète pour le gentil vétérinaire du coin. D’ailleurs, étant donné que ce roman est le premier d’une série annoncée, cela ne devrait pas tarder avant que l’amour entre la policière et le vétérinaire ne se déclare. Surtout que dans sa vie personnelle, l’écrivaine est mariée à un vétérinaire ! Alors, il aura le beau rôle !

Donc, un roman qui devrait plaire aux amoureux des chiens, sinon, vous devriez passer votre tour, sans même y jeter un regard.

71. fleur-de-lys,

J'aime les romans historiques, les romans centimentals, et tous sur les animaux. Je lies en ce moment : Nina et ses soeurs, de lebert Carine. Un beau roman. Fut un temps composais des poèmes. Je vais vous en mettre un, cette semaine avenir. Nous sommes confinés, il faut faire travailler les norones, sinon, le cerveau va se ramolir. Sourire.

72. orangina,

tiens en lisant ce que proposait guitare ça m'a fait penser à une autre histoire de toutou .... celle de Jule imaginé par van cauwelaert dont voici le résumé
“Jules est un chien guide d'aveugle qui aide au quotidien sa maîtresse trentenaire, Alice. Ils font la rencontre de Zibal, un jeune homme qui vend des macarons à Orly Ouest. En aidant Alice dans une situation délicate, Jules se prend d'affection pour Zibal. ...”
la suite vous la découvrirez en vous jetant sur ce livre qui est très rafraichissant et permet de faire une pose avant le prochain épouvantable thriler qu'on affectionne tant mais qui nous met aussi dans un état de frayeur et d'angoisse pas possible!on doit être quelque part maso je pense (rire)
il se lit d'une traite aussi ... pour jeune et moins jeune !

73. niko-bellic,

salut, parlant de livre, parlons de livre de Noël, tien. Car Noël arrive à grand pas! je sais pas si l'un d'entre vous a lu des livres de Noël étant jeune, mais moi on m'a lu des livres de Noël, mais quand j'étais à la maternelle.
Pardessus le marché, j'ai eu un livre musicale de Noël.
Comment sa fonctionnais.
À gauche du livre, il y avais une ranger de boutons sur les quelles on pouvait appuyer. Quand on appuyais sur un des boutons, ily'avais une chansons de Noël qui jouais.
Et à chaque pages du livres, se trouve les paroles des chansons. Utiles pour ceux qui voullais chanter.
Donc à bientôt.
Et dite moi ce que vous en pancer. Peace

74. clint-downes,

Bien le bonsoir à tous!
Je suis encore une fois de retour ici, bien que je viens rarement poster des petites choses. Et bien, je voulais vous faire part d'un message qui me tient à coeur. Un poème bien réaliste, qui signe un peu ce que l'on vis chaque jour. Pour moi, c'est, dirais-je un risque à prendre peut-être, mais je suis bel et bien obligé de réaliser mon petit rêve de paix. Je vous le présenterai ci-après ce petit bonjour. Le poème s'intitule "Notre évolution". Le voici.

Notre évolution

Je suis né pour mourir, je suis né pour subir
Les jours et les nuits, qui, hélas s'empire
Je me demande s'il y a encore une vie sur cette terre
Ou, devrais-je simplement me taire

Je ne veux pas être pécimiste, non
Je veux juste comprendre cette dure évolution
Qui nous mène droit vers un mauvais futur
Que nous laisserons à nos enfants à coup sûr

La finance et la violence
Marchent main dans la main et en silence
Vers un coffret rempli d'or et d'argent
Puis jettent dehors tous ces pauvres gents

En parallèle, la confidence et la confiance
Ne se gagnent que si on a cette pure chance
De savoir sur qui on peut réellement compter
Pour cela, il suffit juste de trouver la bonne dose de fraternité

Je ne dis pas que vous avez un mauvais coeur
Chacun a ses défauts et voit la vie de sa propre couleur
Mais je veux juste que vous réalisiez
Que l'argent et la violence sont en train de nous tuer

Ne nous laissons pas tomber
Ne nous laissons pas diviser
La force de l'amour est la seule richesse que l'on doit avoir
Elle est la seule arme contre tous hommes à plein pouvoirs

Peut-être, je ne fais que rêver
Je sais, je ne peux malheureusement rien changer
Encore moins avec une simple écriture
Mais je veux à tout prix vous ouvrir les yeux sur la carte de notre futur.

nounourse974

75. flanelle,

Bonjour,
Je viens de lire une saga historique mais de fille.
Présentement il y a six tomes, le titre de la saga est nightingale de Donna Douglas.

Nous suivons l’apprentissage de jeunes filles qui veulent devenir infirmière à l’école de la pionnière de ce domaine.

Tout en suivant leur vie à l’école ainsi que leur vie à l’extérieur, nous vivons la seconde guerre mondiale avec elles.

Nous prenons connaissance que la pandémie que nous subissons aujourd’hui n’est rien à coté de la guerre.

Une petite saga très intéressante qui se lit très bien.
Amicalement
Flanelle

76. flanelle,

Bonjour,
Auriez-vous des suggestions de lecture.
Je suis en panne d’inspiration.

Dites-moi quelques idées.
Flanelle

77. fortonn,

loin de alexis michalic, un roman sur le voyage
civilization de laurent binel, époque de Christophe Colomb, mais à l'envers, ce sont les inkas qui colonisent l'europe
voilà les deux derniers livres que j'ai adoré.

78. Guitare,

Dommage ce manque d'intérêt pour le sujet de la lecture.

Surtout qu'en tant de Covid,elle nous aide à passer au travers.

J'ai fouillé dans d'anciens commentaires de ma partet j'en ai trouvé un que je partage avec vous aujourd'hui.

Je vous avertis. Il est super long. J'en ai même enlevé des ti-bouttes!

Ce n'est pas du tout récent, mais il me semble que cela pourrait plaire à certains.

Il s'agit de la série de l'assassin royal de Robin Hobb.

Voici donc mon long, long, long commentaire.

Donc, je vous explique le début de mon aventure livresque. Il y a de cela une semaine ou deux, je ne sais plus trop quand exactement, une amie à moi me faisait parvenir « L’assassin royal ». Ce titre me disait quelque chose, mais je ne me souvenais plus du tout où j’avais bien pu voir traîner ce titre. Et là, en secouant de tous les sens la boîte de ma mémoire vacillante, j’ai enfin trouvé. Euréka que je me suis dit !

Mon fils, âgé de 11 ans à l’époque, avait reçu ce livre en cadeau d’anniversaire de la part de ma fille.
Ne faisant ni une, ni deux, je l’ai appelé au téléphone et je lui ai demandé : « Fils, as-tu déjà lu ça toi, « L’assassin royal » de Robin Hobb ? » Et le fils en question de répondre : »Ha oui môman, c’est super bon, lis-le, tu vas ben aimer ça ! ». Alors là, je n’avais plus le choix, car je savais que la chair de ma chair allait faire un suivi serré de ma lecture et qu’il n’était plus question de me défiler.

Alors, comme j’ai la fibre maternelle bien développée, je m’y suis lancée avec courage et je peux bien vous dire, avec le plus grand des bonheurs ! Vraiment, le tome 1 de cette trilogie a réussi à me faire sortir de mon quotidien, à me captiver jusqu’à la dernière page. Ensuite, hop ! Hop ! Hop ! J’ai vite remis cela avec le tome II, III et IV. Plus moyen de m’arrêter. Le facteur sonne à la porte pour me livrer un colis ? Je ne réponds pas car j’ai des écouteurs sur les oreilles. Un ami m’appelle au téléphone pour demander de mes nouvelles ? Je ne réponds pas car j’ai des écouteurs sur les oreilles. Mon chien-guide me donne d’innombrables coups de museau sur le bras parce que c’est l’heure de ses croquettes. Je ne réponds pas, car j’ai des écouteurs sur les oreilles ! Sourire

Bref, je ne suis plus tout à fait là, baignée comme je suis dans une atmosphère médiévale, avec château, rois, princes, ducs, fous du roi, empoisonneur, maîtres d’écuries, chiens et loups. Ciel que je peux aimer cette histoire !

Pour ne pas perdre mes bonnes habitudes, je vous glisse ici quelques mots sur l’auteure. Robin Hobb (M argaret Astrid Lindholm Ogden), est née en Californie en 1952. Malheureusement, je n’ai pas réussi à savoir quelles études elle avait bien pu faire avant de se lancer dans l’écriture. Quoi qu’il en soit, je peux vous apprendre qu’en 1995 à la publication de sa trilogie de l’assassin royal, elle devient immédiatement une grande vedette de la fantasy américaine. Autre chose aussi à savoir. La trilogie en anglais a été reproduite en 6 tomes en français. Je ne connais pas le nombre de pages écrites de cette série, mais je peux vous assurer que c’est considérable.

Très sincèrement, je pense que ce genre pourrait plaire à plusieurs types de lecteur. Tout d’abord, l’écriture est fluide et la psychologie des personnages extrêmement fouillée. En fait, c’est bien là sa qualité principale. C’est un univers très intimiste, sombre et nostalgique, où l’auteure manie l’intrigue avec un immense talent ! Je n’arrive pas à lâcher le roman, soudée à mes écouteurs, uniquement préoccupée de ce qui va se passer. J’ai tout le temps peur qu’il arrive malheur à mes personnages préférés, mais comme a expliqué l’auteure dans une entrevue, il faut tout de même que nous ayons peur souvent, afin de demeurer captivés tout au long de notre lecture. Alors, Robin Hobb a gagné son pari, car peur, effectivement, nous ressentons. J’ai l’impression parfois d’être assise au bout de mon siège, retenant mon souffle, priant très fort qu’il n’arrive rien à mon loup ou à Fitz.

Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que nous sommes dans la Fantasy. Ce n’est pas un roman historique, et il serait vain de chercher une quelconque vraisemblance avec cette époque. On évolue dans un monde médiéval, avec tout ce qu’il faut de magie sans exagération. Je veux dire par-là qu’on n’assistera pas à des feux d’artifices, ayant pour but de nous en mettre plein la vue. Non, pas du tout, du tout. En fait, la magie se retrouve dans cette trilogie sous deux formes : le vif et l’art. Le vif concerne la capacité de communiquer avec des animaux et d’établir avec eux des liens de proximité. Ceux qui possèdent ce don s’en cachent car c’est vu dans ce monde médiéval comme une sorte de dépravation de l’esprit humain.

Ensuite, il y a l’art, une magie assez puissante, qui permet de communiquer à distance et aussi, mais au prix d’une grande dépense d’énergie, d’influencer les pensées d’autrui. Vraiment, c’est très habile de la part de l’auteur, et l’ensemble a juste ce qu’il faut de mystère et de magie. On s’imagine très bien, marchant dans les bois, suivi par notre loup, à la lueur du clair de lune.

Je suis très attaché aux personnages, et encore là, je trouve que l’auteur a un vrai talent afin de nous les présenter.

Il s’agit de l’histoire de FitzChevalerie Loinvoyant, que l’on rencontre à l’âge de six ans. C’est le fils illégitime d’un prince, qui renonce au trône, en apprenant l’existence de cet enfant.

Sous la supervision du maître d’écurie, il grandira au milieu des chiens, des chevaux, des soldats et de la cuisinière. Burrich, le maître d’écurie, bourru et alcoolique joue le rôle de père, et veille de son mieux sur l’éducation de son petit protégé. Ce personnage de maître d’écurie est un de mes préféré. Il prend bien soin de tous ses animaux, et il se ferait hacher menu pour défendre Fitz contre tous les dangers qui le menacent.

Ensuite, il y a Ambre, un vieux sage qui va apprendre à FitzChevalerie comment devenir un assassin royal. Cet homme, qui me fait penser un peu à un Merlin l’enchanteur, sera le mentor du jeune garçon, et va lui montrer comment utiliser les plantes médicinales, et aussi, un tas d’autres choses très importantes à savoir pour le métier d’assassin. Fitz n’a pas vraiment envie de tuer des gens, mais son maître non plus n’a pas l’âme d’un tueur. Mais voilà, les enfants illégitimes royaux à cette époque n’avaient guère le choix du métier. Toutefois, le roi Subtil, pour qui Fitz travaille, n’est absolument pas cruel. Il s’agit surtout d’éviter que le royaume bascule dans le chaos, et quand il est possible d’user de diplomatie pour éviter des meurtres, Subtil préfère ce choix.

J’aime tellement cette histoire que je ne sais plus par quel bout vous la présenter. D’après les commentaires des fous de Fantasy, seuls les 6 premiers tomes sont à lire. Il y a eu une suite de l’assassin royal, mais selon plusieurs, elle était de trop. Bon, on verra, mais j’aurai du mal à me retenir je pense. Enfin, une lecture qui me sort totalement de mon quotidien, une lecture facile, prenante, pas compliquée, mais pas vide de sens non plus. Les personnages ont de l’épaisseur, les dialogues sont excellents et les intrigues captivantes.

Je sais bien que cela ne pourra pas plaire à tout le monde, et dans le fond, ma remarque vaut pour tous les livres qu’on lit. Il se peut que cette lecture soit plus adolescente qu’adulte, mais bof ! Moi, je lis ce qui me plaît, et tant pis si je ne brille pas dans les grands salons ensuite.
Bonne lecture à tous !

79. flanelle,

Coucou Guitare,
rire c'était long mais tellement bien décrit!
Toi et Fortonn m'avez donné le goût de lire vos suggestions.

effectivement c'est dommage que les gens ne participe pas mais nous allons continué tout din cou que les gens changerait d'idée.
bon dimanche

80. bonhomme,

Bonjour!
Je reviens pour une nouvelle suggestion de livre!
Alors j'ai fini la route de Chlifa.
Alors les personages sont fictifs, mais le sujet abordé est réel,la guerre du Liban.

En gros c'est l'histoire de Karim, et Maha, s'en allant pour Chliffa. Ils vont à cet endroit au risque de leur vie car Maha a de la famille vivant dans cette ville, et qu'elle ne veut pas perdre son frère. Vous comprendrez si vous lisez ce livre! Sur le chemin, ils vivront beaucoup d'aventure, que ça soit côté action, drôle. Même le côté émotionnel jouera beaucoup dans leurs périples. Ce livre est beaucoup axer côté émotionnel, mais ce livre est vraiment intéressant et je vous conseil fortement de le lire.

81. misterjungle,

Bonjour à tous,
Allez, le rat de bibliothèque que je suis se lance dans le conseil de livre !
Je suis totalement d'accord sur l'assassin royal, cette série est juste géniale ! J'ai dévoré les 14 tommes qui composent la série avec bonheur ! Par contre, la série qui suit, "la fille de l'assassin", m'est tombé des mains, trop dur de voir viellire ses personnages !
Cette année, j'ai lu, entre autre, "La haine qu'on donne", de Thomas Angie.
C'est un roman réaliste, dans lequel une ado noire aux USA est l'unique témoin de la mort de son meilleur ami, abattu par des policiers. Mais on voit surtout comme elle se débat dans cette situation, c'est dur, mais pationnant !
Sinon, pour les amateurs de roman policiers, je vous conseille la trilogie Franz Eberhofer, de Rita Falk, en commençant par le tome 1 Chocroute maudite ? C'est un bon polard, assez marant, mais surtout plein de bonnes recettes bavaroises. En ce moment, ça vait du bien !!

82. fortonn,

Dans le genre moins fictionesque, le châtiment de Willy Johns de Elizabeth Wintrop.
Inspiré de faits réels et très intéressants.

83. Nokomi ,

Bonsoir,

bon bon, à en lire vos descriptions, ça m'a vraiment donné envie. Je crois que j'ai pris goût à l'assassin royal avant même de l'avoir lu. J'apporte ma petite contribution, bien que moins innatendue que toutes les autres. J'ai lu beaucoup de Franck Tiliez, mais il y en a un qui m'a particulièrement captivé, de son titre "Fracture". Très dynamique, vous tenant en haleine tout ce qu'il faut, sur un thème qui me captive à savoir celui de la psychiatrie. Pour le coup, j'ai trouvé l'histoire très bien tenue et déjà assez intriguante, mais la fin, c'est vraiment le bouquet final et c'est très probablement ce qui m'a fasciné et ce qui m'a donné le coup de coeur. Une atmosphère sombre et torturée comme je les aime. Et une petite citation pour le petit avant goût. La surface de l'eau scintille, semble se dissocier en des milliers de fragments alors qu'en réalité elle forme une seule et même matière.
On lui a expliqué qu'il se passe la même chose dans sa tête, que de petites étoiles brillent chacune de leur côté, indépendantes les unes des autres, mais que bientôt, ces astres de lumière vont se regrouper pour former un seul soleil. Cela signifie sans doute que tout n'est pas mort,que sa vie, à défaut d'être belle, pourra être normale.

84. orangina,

coucou par ici,
je ne pense pas que l'intérêt ourla lecture fait défaut dans la communauté des déficients visuel, , c'est d'en parler qui est plus difficile.
car c'est comme pour les amateur de belles voitures ou de cuisine, mais à part de dire whouah ou miam si on est pas mécanicien ou chef coq pour l'un ou littéraire pour l'autre souvent c'est tout ce qu'on trouve à dire (sourire)
je viens de terminer deux livres d'auteurs que j'apprécie dans leur genre mais qui pourtant ne m'ont pas plus ... dois-je le signaler? au risque que certain risque de passer à coté,
Dos Santos : vaticanum ... roman prétexte pour dénoncer des pratiques douteuses du Vatican , très démoralisant! surtout si dans les romans on peut se dire c'est de la fiction ici on dit que les fait historiques sont rigoureusement vrais ! je pleure!
ensuite pour me distraire plus légèrement je choisi :
d’Halan Coben : intimidation... je dirais bof mais bon c'est peut-être l'humeur dans laquelle je me trouvais lors de sa lecture qui m'a fait manquer d'intérêt ? Connelli aussi manque d'inspiration pour le moment à mon avis
quoi qu'il en soit toujours délicat de donner son avis quand il est plus ou moins négatif, qu'en en on est qu'un humble lecteur, surtout qu'un livre, un choix c'est souvent une question de rendez-vous,... .
Je pourrais souligner aussi qu'il faut un peu de courage pour annoncer ses préférences, dans une société (politiquement trop correcte à mon goût)où on est très vite jugé par ce qu'on lit, ce qu'on dit, ce qu'on mange , qui on fréquente et tout ça ...
et dans la foulée je viens de lire également "Papillon Mortel" d'une autrice belge Évelyne Wilwerth, dans un exercice imposé puisque nous devions la rencontrée virtuellement via l’application zoom,mais des obligations professionnelles autres qu’un moment de partage entre nous nous l'a fait manquée, du coup on a eu l'occasion d'écouter des potcast d'interviews, et je la préfère nettement en exercice oral, lol
bon voilà mes impressions du moment, quoi qu’il en soit bonne lecture!

85. flanelle,

Salut,
Pour coben et connelly je suis tout à fait d'accord avec toi.

Il manque la petite étincelle depuis deux ou trois ans.

est-ce parce qu'ils sont partis du coté de netflix pour scénarisées des séries?
Peut-être....

Ou il n'y a plus rien à dire pour harry bosch et bolitar?

Mais j'espère toujours qu'ils nous reviendront avec un bon policier.
Et je m'ennuie beaucoup de Robert Crais.

Joyeux noël à vous tous et j'espère que vous aurez beaucoup de livres en cadeaux!
Flanelle

86. flanelle,

Bonjour,
Mon premier résumé est un livre québécois mais qui nous fait découvrir la vie dans le grand nord québécois.
Toute ces splendeurs, mais aussi toutes ces cruautés, que le monde peut être méchant avec ce qu'il ne connait pas.

J'ai trouvé ce livre magnifique.

Gilles Dubois
Tiriganiak, une chirurgienne métisse, s'établit au Nunavut pour y ouvrir sa propre clinique. Mariée avec un natif de la région, elle élève avec son époux
Leur fille, qu'un incident rendra temporairement muette, dans ce territoire nordique à la fois beau et terrible, jusqu'à ce que les démons du passé finissent
Par la rattraper. Un groupe de malfaiteurs en veut à son héritage et à sa vie. Récit mouvementé empreint de tendresse et de violence, histoire de famille
Et de vengeance, ce roman jette un regard neuf sur les difficultés qu'éprouvent les communautés du Grand Nord canadien.

Nunavut sanginivut.

«Notre terre, notre force.»

Ce livre est respectueusement dédié au peuple inuit, tout spécialement à ceux et celles qui furent déportés en 1953, dans le Haut-Arctique, à 2000 kilomètres
De leur terre natale.

Le second est en fait une trilogie.
Les conquérantes d'Alain Leblanc.

Nous suivons une famille sur trois générations de femme qui bouscule l'ordre donné.

Des femmes qui ne veulent pas être soumises et qui réussissent à se sortir du carcan mais à quel prix.

Ce que j'ai aimé surtout ce sont les clins d'oeil à la vraie histoire.
Nous débutons à la deuxième guerre mondiale, mai 68, le sida, etc.....
Vraiment enrichissant.
Voici le résumé
Résumé.
Au début du XXe siècle, Clémence désire plus que tout mener une vie libre. Mais toute revendication féministe est perçue comme une atteinte aux bonnes moeurs. Son sens des affaires, la mode et la Première Guerre mondiale l'aideront à devenir plus indépendante et moderne.

En espérant vous avoir inspiré
Flanelle

87. arkandias,

Bonsoir!
voilà des années que bon nombre de gens me recommandent l'assassin royal. Alors, comme vous pouvez l'imaginer, c'est comme tout : plus les gens me le recommandent, plus je me dis que ce doit être une série mainstream, avec les avantages et inconvénients que cela propose. Cependant en lisant les messages de ce sujet j'ai pris le parti, enfin, de me lancer. Je dois dire que je suis très agréablement surpris. Je n'en suis qu'au tome 2 bien sûr , mais jusqu'ici c'est non seulement prenant mais qualitatif. à mon sens la série est un bon compromis entre un scénario somme toute assez simple, et une écriture pourtant touchante, intelligemment nuancée et des personnages dottés d'une certaine profondeur. Ce n'est assurément pas l'oeuvre du siècle s'agissant de la complexité et des concepts mobilisés, mais on y trouve réellement une force littéraire constante, un narrateur interne à la fois éloquent et émotionnellement présent, et enfin un univers élaboré ce qui bien entendu n'enlève rien au charme de la chose.
Bref, bien que je ne sois pas bien loin dans le récit, je le recommande chaudement. C'est tout à fait délicieux.²

88. Nokomi ,

Bonsoir, voilà je me demandais simplement par quel biais vous lisiez vos livres ? Surtout, où vous les procurez-vous ... Y aurait-il des âmes assez charitables pour en partager avec moi ? En sachant que je préfère de loin tout ce qui sort du "commerce", j'arrive beaucoup plus à m'immerger lorsque ce n'est pas un donneur de voix où une synthèse vocale...

Littéralement, Noko

89. fortonn,

Beaucoup par synthèse vocale malheureusement il a fallu s'y habituer. aussi des livres audios.
Je les trouve un peu partout, deci-delà plutôt... bref pas d'endroit particuliers.
Tu cherches dans quel genre

90. flanelle,

Salut,
Nokomi, La plupart du temps je lis des livres epub dans mon victor stream avec la voix d'Alice.

Tu ne nous a pas dit les livres qui t'intéresserait.

pour ma part j'ai suivi une suggestion de Guitare, Il s’agit de l’auteure Margaret Mizushima. Le titre du livre est : « Les sentiers de l’oubli ».,

J'ai bien aimé, un petit policier, mais comme le dit Guitare nous apprenons beaucoup sur le métier de chien policier.
On se laisse aller à lire sans se creuser la tête.
Un beau dimanche de lecture.
Flanelle

115 mensajes, 4 páginas: 1 23  4 ↖ Volver a la lista de temas

Responder al tema

Usted debe estar conectado para poder postear.